Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 10:32
La dernière réunion des filles de la station service, Fannie FLAGG

Ahhh, Fannie Flagg... Depuis "Beignets de tomates vertes", de toutes façons, je suis fan! Et son dernier roman ne m'a pas déçu: il est frais, il est émouvant, il est drôle, il est inattendu... Bref il est tout ce qu'il faut!

/

Sookie Poole, 59 ans, sudiste, heureuse épouse de Earl et mère de 4 enfants (dont 3 filles enfin mariées), est de l'avis de tous une femme drôle, jolie, attachante, et très appréciée. Enfin... de l'avis de tous sauf du sien: totalement soumise et écrasée par la forte personnalité de sa mère Lenore Simmons Krackenberry depuis toujours, Sookie se trouve moche, terne, et sans intérêt, et pas du tout à la hauteur de sa prestigieuse ascendance Simmons.

Lorsque Sookie prend connaissance d'un vieux secret de famille, toutes ses certitudes volent en éclat!

/

En parallèle on fait la connaissance de Fritzi, jeune américaine d'origine polonaise dans les années 1940 dans le Wisconsin, dont le destin et la personnalité extraordinaires vont nous épater.

On découvre également un aspect méconnu de la seconde Guerre Mondiale: le corps des femmes pilotes, les WASP.

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 09:34
Le soleil sous la soie, Eric MARCHAL

Résumé:

Nicolas Deruet compte parmi les meilleurs chirurgien du début du XVIII ème siècle: très attaché à sa liberté, il a opté pour la profession de chirurgien ambulant et sillonne les routes de Lorraine. Il y rencontre la jeune et belle Rosa, future Marquise de Cornelli.

Lorsqu'il tombe amoureux de Marianne, sage-femme, il choisit de s'établir à Nancy chez son ancien maître et ami, François. Hélas, suite au décès d'un de ses patients, haut personnage de la ville, Nicolas est contraint de rejoindre l'armée du Duc de Lorraine et découvre un nouvelle facette de son art, la chirurgie des champs de bataille, dans laquelle il va rapidement exceller. Remarqué par le jeune Duc, il rejoint son entourage. Il s'attache également à un jeune tzigane, Azlan, qui va devenir son apprenti. Mais Nicolas, dans son exil forcé, n'oublie pas sa Marianne, qui a promis de l'attendre... Pendant ce temps, la belle Rosa, désormais veuve, ne pense qu'au retour de ce passionnant chirurgien...

/

Ce que j'ai aimé:

Ce roman allie agréablement l'intérêt historique (l'histoire de la Lorraine), scientifique (les techniques médicales et chirurgicales), et bien sûr la romance avec des personnages intéressants et attachants, des histoires d'amouuuuur, et de belles amitiés... Malgré son volume imposant ce roman nous tient en haleine et se lit facilement!

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 16:30
DIVERGENTE (trilogie), Véronica ROTH

Voilà une trilogie qui semblait prometteuse: dans ce monde (futur? un autre monde? On le découvrira plus tard) la population est divisée en factions: les Erudits, les Fraternels, les Audacieux, les Sincères, et les Altruistes. Chaque année au cours d'une cérémonie, les jeunes de 16 ans doivent décider de la faction dans laquelle ils vivront désormais. Ils ont la veille passé un test qui leur indique quelle faction est la mieux adaptée pour eux, mais le choix leur appartient. Néanmoins aucun retour en arrière n'est possible une fois la décision prise, et s'ils échouent à la phase d'initiation de leur faction ou s'ils ne parviennent pas à s'adapter à celle-ci, ils sont bannis et deviennent alors des "sans-factions", parias livrés à la vie dans la rue et la misère, dépendants de la générosité des Altruistes. Les jeunes qui quittent leur faction d'origine pour une autre sont appelés "les transferts" et doivent laisser derrière eux leurs familles, amis, et modes de vie d'autrefois, car il existe une règle qui énonce: "la faction avant les liens du sang"...

Lors du test de Béatrice, issue de la faction des Altruistes, tout ne se déroule pas comme cela devrait et il s'avère qu'elle est aussi bien Erudite, qu'Audacieuse ou Altruiste... Ce phénomène s'appelle la Divergence, et est très mal vu par les leaders... A tel point que Béatrice se trouve en danger de mort et doit absolument cacher sa Divergence.

Lors de la cérémonie, elle choisit la faction des Audacieux, et démarre alors la plus difficile des initiations: elle apprend le maniement des armes, à se battre, à sauter dans le vide, dans une atmosphère chargée de menaces, de danger de mort ou de bannissement. Elle y rencontre Quatre, dont elle tombera amoureuse. Elle se fait désormais appeler Tris.

Bref, le décor est planté, et on se plonge dans cet univers avec délice et frissons d’appréhension... Rien à dire sur le premier tome, j'ai adoré et attendu avec impatience de lire la suite des aventures de Tris et Quatre.

J'ai un peu commencé à déchanter dans le second tome... Bon, mais ça allait encore et je voulais absolument découvrir la suite... Mais maintenant que j'ai terminé le tome 3, je me pose une question: POURQUOI??????? Pourquoi les auteurs sont aussi sadiques?Pourquoi il faut toujours faire pleurer dans les chaumières? Bon je ne vais pas m'étendre là-dessus, pour ne pas vous gâcher la fin, mais vous voilà prévenus!

Donc dans l'ensemble j'ai quand même bien aimé, mais tout comme Hunger Games j'ai été vite happée dans le roman, j'ai dévoré les tomes pour connaitre la fin du suspens, j'ai été à fond avec les personnages, et puis au final... J'ai un léger goût amer dans la bouche... Est-ce la malédiction des Trilogies qui commencent trop bien, de décevoir par leur fin?

Partager cet article
Repost0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 15:27
Hunger Games, Suzanne COLLINS

Dans un monde futur, le pays de Panem est divisé en plusieurs districts dirigés par le Capitole où vivent les nantis. Chaque district doit produire certains éléments: céréales, bois, viande, légumes, charbon, ...

Un jour, les districts se sont rebellés: le Capitole a riposté en détruisant totalement le District 13, et en instaurant une politique très sévère envers chaque district.

Chaque année depuis 74 ans qu'a eu lieu cette révolte sont organisés les "Hunger Games", (les "Jeux de la Faim"): dans chaque district sont désignés par tirage au sort un garçon et une fille, âgés de 12 à 18 ans. Ces 24 jeunes sont ensuite enfermés dans un certain périmètre appelé l'arène, et doivent s'affronter jusqu'à ce qu'un seul d'entre eux survive. Ces jeux cruels sont organisés sous forme d'émission de téléréalité, que tous sont obligés de regarder.

Katniss est une jeune fille de 16 ans du District 12. Orpheline de père, débrouillarde et volontaire, elle a toujours pris soin de sa jeune sœur de 12 ans, Prim. Aussi lorsque celle-ci est désigné par le tirage au sort, Katniss se porte volontaire pour participer aux Jeux à sa place. Le garçon tiré au sort dans le même district se nomme Peeta: alors que Katniss sait qu'il ne pourra y avoir qu'un seul survivant à ces Jeux, et que Peeta est donc un adversaire, elle ne peut oublier que le jeune homme lui a un jour sauvé la vie en lui donnant du pain alors qu'elle et sa famille allaient mourir de faim... Et les choses se compliquent davantage lorsque celui-ci révèle devant les caméras son amour pour la jeune fille. Dès lors le public les considère comme des amants maudits... Katniss pourra-t-elle sauver à la fois sa vie et son intégrité? Doit-elle entrer dans le jeu du Capitole?

.

Je n'en dirai pas plus car il ne doit s'agir que d'une mise en bouche, mais les trois tomes m'ont bien tenue en haleine: dans le second Katniss réalise que le fait de survivre aux Jeux ne suffit pas, et que sans le vouloir elle est devenue le symbole de la résistance au pouvoir du Capitole et de son Président. Celui-ci change donc quelque peu les règles: les 75èmes Jeux réuniront donc dans l'arène des anciens vainqueurs des Hunger Games...

Dans le troisième la révolte s'organise, et on assiste enfin au dénouement... Prévoyez quand même les kleenex!

Partager cet article
Repost0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 14:58
De l'eau pour les éléphants, Sara GRUEN

On a tous (ou presque) vu le dessin animé "Dumbo", avec le petit train qui fait gaiement voyager le cirque et tous ses animaux, l'installation en musique du chapiteau... Dans "De l'eau pour les éléphants", on plonge dans cet univers, mais l'angle de vue est loin d'être le même! Jacob, un vieux monsieur, raconte comment, alors étudiant vétérinaire dans les années 1930, il s'est enfuit désespéré par l'annonce du décès de ses parents et a sauté dans un train en marche: il s'agit des wagons d'un cirque ambulant qui sillonne les Etats-Unis. Il s'y fait engager comme soigneur et en découvre alors les coulisses: des animaux maltraités, des hommes exploités et misérables, un directeur cruel et ses hommes de main sans scrupule qui n'hésitent pas à jeter du train en marche les autres membres du cirque... Il y rencontre également la belle écuyère Marlène et Rosie, l'éléphante indomptable.

J'ai pour ma part découvert un univers inconnu et incroyable, et si j'ai été choquée par son côté sordide j'ai néanmoins beaucoup apprécié d'en connaitre davantage sur l'envers du décor! C'est également une belle histoire d'amour et d'amitié...

Partager cet article
Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 11:00
Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché, David SAFIER

Oh my God mais qu'est ce que c'est que ce titre?! Et qu'est-ce que c'est que ce livre dont le narrateur n'est autre que... une vache allemande?! Alors j'avoue, c'est justement le titre qui m'a interpellée (j'aime les titres loufoques tels que "Beignets de tomates vertes", "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates", "L'anglais qui gravit une colline mais redescendit une montagne"...), mais aussi l'auteur, David Safier, dont les livres loufoques me divertissent à tous les coups ("Maudit Karma", "Sors de ce corps, William!", "Jésus m'aime").

Pour le loufoque on est bien servis: la narratrice, Lolle, est une vache qui, tout comme ses congénères, comprend parfaitement le langage humain. Ce qui lui permet d'apprendre que le fermier a l'intention de conduire tout le troupeau à l'abattoir! Un chat italien lui ayant appris qu'il existe un pays où les vaches sont sacrées pour les hommes, Lolle et 3 de ses copines décident de se faire la malle pour l'Inde. Ajoutez à cela un chagrin d'amour , un chien psychopathe, une erreur de continent, un coming out, et de la mythologie bovine, et vous obtenez un roman complètement improbable et délicieux! Je n'en dirai pas plus, à vous de juger!

Je préfère quand même vous prévenir: c'est à vous détourner des hamburgers...

Partager cet article
Repost0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 10:47

Mma-RAMOTSWE.jpg 

L'histoire: Mma Precious Ramotswe en a surpris plus d'un lorsqu'elle a décidé de devenir la première femme déctective du Bostwana et a ouvert "l'Agence n°1 des  dames détectives". Admiratrice d'Agatha Christie et dotée d'un grand sens de l'observation et de la déduction, Mma Ramotswe élucide grand nombre de mystères: disparition d' époux, enlèvement d' enfants, retour du père prodigue, décès en série dans un hôpital, objets volés... Le tout dans une ambiance résolument africaine traditionnelle, avec vieux tacots, crocodiles, magie noire, mythes et exotisme rafraichissant!

Ce que j'ai aimé: Le personnage de Mma Ramotswe, grosse africaine qui allie la tradition à la modernité (elle est tout de même une femme indépendante qui a choisi une profession hors norme) est vraiment attachant, et ces lectures garantissent à la fois dépaysement et divertissement, tant dans le ton des dialogues et de la narration que dans les aventures de notre dodue détective, dans la description des paysages, ... Attention, que les amateurs de polars ne soient pas déçus: tout le charme de cette série vient de ce dépaysement et du personnage de l'héroïne, et non dans le suspens des intrigues (quoique)!

Série "Mma Ramotswe":

  • Mma Ramotswe Détective
  • Les larmes de la girafe
  • Vague à l'âme au Bostwana
  • Les mots perdus du Kalahari
  • La vie comme elle va
  • En charmante compagnie
  • 1 cobra, 2 souliers, et beaucoup d'ennuis
  • Le bon mari de Zebra Drive
  • Miracle à Speedy Motors
  • Vérité et euilles de thé
  • Un safari tout confort
  • Le mariage avait lieu un samedi
  • L'Ecole de détectives privés du Limpopo
Partager cet article
Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 21:52

MARINA.jpg

 

L'histoire:Barcelone, 1980. Oscar, 15 ans, aime se faufiler hors de son pensionnat pour errer dans les vieux quartiers. Il y fait la connaissance de Marina, qui vit vec son père German, ancien artiste peintre veuf et malade.Marina entraine son nouvel ami dans un vieux cimetière abandonné où une femme voilée vient chaque semaine déposer des fleurs sur une tombe anonyme décorée d'un papillon noir: Les deux adolescents décident de la suivre et plongent ainsi dans une aventure incroyable les entrainant au coeur d'une tragédie vieille de plus de 30 ans...

 

Ce que j'ai aimé: l'intrigue est incroyable et nous tient à bout de souffle: quelle est la monstrueuse  créature sortie de l'enfer qui tente d'empêcher les deux jeunes gens de découvrir la clé du mystère?Quel est le secret de Marina? Une fois commencé on n'a de cesse que d'arriver à bout de ce roman!

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 21:25

 

L'histoire: En 1930, Sidonie une jeune américaine qui n'a jamais quitté sa petite ville natale, entame un long voyage à destination de Marrakech. Elle est à la recherche de son fiancé, Etienne, un jeune médecin français qui a soudainement disparu. La seule piste dont elle dispose est une lettre de sa soeur qui lui demande de rentrer à Marrakech, où il a grandi.

Enfin arrivée dans cette envoutante ville marocaine, Sidonie finit par retrouver Manon, la soeur d'Etienne. C'est une femme méchante et jalouse, qui ne cesse de mentir à la jeune femme. Celle-ci est désespérée, jusqu'au jour où elle fait la connaissance d'Aszoulay, un Touareg ami de Manon et qui désaprouve la manière dont elle traite Sidonie. Il décide de l'aider: elle va peu à peu découvrir la vérité au sujet de son fiancé, et aussi se découvrir elle-même...

 

Ce que j'ai aimé: L'histoire m'a beaucoup plu, je me suis attachée à Sidonie et Aszoulay. Mais plus encore j'ai aimé que cette aventure se déroule à Marrakech: j'ai ainsi pu imaginer lse décors, l'atmosphère, les odeurs, les sons... Même si le roman se déroule en 1930!

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 20:47

malevil.jpg

 

L'histoire: Campagne française, années 1970. Alors qu'Emmanuel et ses amis d'enfance sont dans la cave de son domaine en train de mettre du vin en bouteille, un bruit assourdissant se fait entendre, suivi d'une chaleur absolument insoutenable. Un long moment plus tard le petit groupe décide de sortir du sous-sol: Hormis le château, protégé par le relief et par ses remparts, tout le paysage n'est que ruine et désolation... Ils doivent se rendre à l'évidence: une explosion nucléaire a eu lieu. Très vite les amis doivent s'organiser pour survivre, mais alors que leurs efforts commencent à porter leurs fruits, ils réalisent qu'ils ne sont sûrement pas les seuls survivants à l'explosion... Et peut-être que le plus grand danger vient de là...

 

Ce que j'ai aimé: Un scénario génial mené à la perfection, on suit l'organisation de cette petite communauté avec délice, on tremble devant l'ennemi, bref, à lire absolument!

Partager cet article
Repost0